démonstration à Paris – 1992

Posté par jj19410 le 11 décembre 2008

Voici les photos d’une démonstration à l’occasion d’une convention située à Paris. Celle ci s’est déroulée en 1992 et présentait des troupes de 1870. Hormis le fait que les protagonistes ont pris plus de 15 ans, je signale que cette partie a surement due être jouée avec la règle la dernière cartouche (règle développée par Angoulême qui nous avait été présentée par Frédéric Chauveau) ou avec sa déclinaison de Blanc-mesnil l’année terrible.

Je ne sais plus trop d’ailleurs laquelle fut la première et laquelle la seconde. Si quelqu’un peut m’éclairer là dessus, merci d’avance. Je me rappelle que ces règles avaient pour point commun une puissance incroyable de l’artillerie quand elle était employée en grande batterie. Aujourd’hui 1870 est jouée presque systématiquement avec POW.

  demoparis19923.jpg  demoparis19925.jpg

demoparis19924.jpg   demoparis19922.jpg

demoparis19921.jpg

2 Réponses à “démonstration à Paris – 1992”

  1. CAYRE Laurent dit :

    Je retrouve avec plaisir sur la troisième photo (celle avec JP Counil en train de lire la règle), un petit mouton blanc à coté d’un bataillon en ligne.
    Il s’agit d’un anodin morceau de coton censé représenter un drapeau planté là et oublié.
    Les prussien se sont gaussé de cet oubli jusqu’au moment où il ont réalisé qu’il marquait une distance pour l’artillerie française.
    En effet dans la règle utilisé, l’artillerie française avait 3 distance de tir (contre 6 pour la prussienne) et il ne fallait donc pas se louper. Et interdiction de mesurer avant d’annoncer la distance de tir, on mesurait ensuite et l’on voyait s’il y avait des ennemis dans la zone d’explosion. Ce petit morceau de coton bien visible m’a donc permis d’annoncer à coup sur la bonne distance de tir (comme un drapeau que l’on aurait vu au loin à la jumelle).
    Ce cher dominique Roux a fini par s’apercevoir qu’il y avait une anguille et a viré le coton, mais la ruse avait quand même bien fonctionnée.

  2. D. ROUX dit :

    Salut JJ la première règle jouée pour cette période a été celle d’Angoulème, effectivement le feu de l’artillerie ou des fantassins étaient redoutables avec les dés 6, mçme couché Francis s’est vu un bataillon détruit en une fois (voila la chance de certains……….hi hi hi)
    dom

Laisser un commentaire

 

tichlolu |
Le monde du jeu en ligne |
mangastrinity |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dofz
| Poker's generation
| jobiwanps3